Tous les articles par asossou

Les choix de la jeune femme

Les jeunes en général sont confrontés à des choix au cours de leur vie. Ces choix déterminent leur épanouissement et leur avenir si nous pouvons le dire ainsi!Plus particulièrement la jeune fille, future femme au foyer, future mère, future grande dame, future responsable d’entreprise, est confrontée à des choix cruciaux desquelles dépendent l’avenir de toute une nation(génération).

Les choix de la jeune fille : Dès le bas âge, en temps que écolière, la petite fille a le choix entre : « devenir une femme instruite et épanouie » et « devenir une analphabète et une ignorante ». Devenue lycéenne elle doit encore choisir entre continuer les études ou abandonner. Après le BAC le choix se pose entre continuer les études universitaires ou s’en tenir au diplôme de Baccalauréat et chercher une source de revenu ! Après son diplôme universitaire ( licence, master, doctorat), elle a encore le choix entre devenir une icône, une femme pas comme toutes les autres, une femme qui se tient debout parmi les hommes ou demeurer comme toutes les autres avec un emploie stable un mari et des enfants merveilleux bref fonder une famille heureuse et s’en tenir là !!!

En effet, en faisant tous ces choix ,nous ne devons pas négligé ou oublier le côté sexuel !Oui la sexualité est aussi importante . Elle entrave dans la plupart du temps les choix de vie de bon nombre de femme !!

Les choix de la femme : Le choix du partenaire sexuel ,le choix de la méthode de contraception adéquate, la détermination de la taille de la famille (le nombre d’enfants), sont à juste titre aussi important et déterminant pour l’épanouissement de la femme !

La jeune fille ,la jeune femme doit à un moment de sa vie ,de son existence, en fonction de ses critères et objectifs, choisir un partenaire sexuel, un partenaire pour la vie, un compagnon ,une âme sœur, un mari. Le choix de ce partenaire sous entends que toutes les conditions sont plus ou moins réunis pour fonder une famille. Le cas échéant les méthodes de contraception sont alors indispensables pour éviter les grossesse non désirées, d’avoir des enfants avant le mariage. Ces méthodes permettent non seulement d’éviter les grossesses non désirées mais aussi de déterminer le nombre d’enfants à avoir et d’assurer à la femme une meilleur santé. L’abstinence est aussi une méthode contraceptive mais au moment où elle devient difficile à pratiquer ,le choix d’une autre méthode de contraception se révèle cruciale et meilleure .

Jeune fille ,jeune femme osons, planifions nos familles ,et devenons le flambeau de nos sociétés.

la jeunesse face au désir sexuel

Le désir sexuel chez le jeune ? Oui il faut que nous en parlions parce que c’est à partir de ce désir mal géré que nous aboutissons aux rapports sexuels non protégé, aux grossesses précoces et non désirées, à l’avortement, aux infections sexuellement transmissibles, au VIH/SIDA et à la mort

Le désir sexuel apparaît à l’adolescence.  On en entend parler, par les copains, les copines, les camarades un peu plus âgés, dans les livres, les films… On en est curieux mais on ne voit quand même pas bien de quoi il est question.
Parfois, on a tellement envie d’en être là, de savoir ce que c’est qu’on croit que l’on éprouve du désir alors que c’est de la curiosité.

Les manifestations du désir

D’une manière générale, chez le jeune garçon le désir sexuel se manifeste souvent de manière visible : par une érection ! Alors que la jeune fille, quant à elle « mouille », à part elle, personne ne s’en aperçoit, c’est plus discret.
En réalité, certains signes peuvent trahir aussi bien les filles que les garçons : rougir, bafouiller, avoir trop chaud alors que la température n’a pas changé, se mettre à raconter des trucs complètement idiots ou ne plus rien avoir à dire alors qu’on voudrait avoir l’air brillant(e) et trop sympa…

Les sens intervenant dans le désir sexuel :
le toucher des organes génitaux ou des zones dites « érogènes », ces parties du corps sensibles à la stimulation sexuelle (le plus souvent, il s’agit du pénis, des lèvres, de la langue, du bout des seins, du lobe des oreilles, …) ;
la vue d’un corps nu ou d’une attitude, de vêtements suggestifs, d’une scène érotique photographiée ou filmée ;
l’odeur de certains parfums ou de celui de la personne aimée ;
le son de certaines voix au timbre sensuel, de musiques, de paroles séductrices, de la respiration de l’autre.

Quelques astuces pour aider le jeune à maitriser le désir sexuel
 – Fuir la pornographie, détourner le regard face à un décolleté, une publicité, éviter les rêves éveillés ou en sortir le plus rapidement possible,
S’engager dans des activités culturelles, sportives, sociales… Cela permet de faire des choses utiles et valorisantes qui renforcent l’estime de soi car il faut s’aimer pour croire qu’une autre personne peut vous aimer.

En Afrique ou la sexualité constitue un sujet tabou, non abordé ou rarement abordé dans la sphère familiale et ou l’apprentissage se fait entre paires et à travers les réseaux sociaux, j’aimerais par ce canal inviter nos décideurs politiques à :

-Aider  les jeunes à s’occuper de manière bénéfique  en créant des centres de conseil pour jeunes

-Promouvoir l’éducation sexuel complète dans les structures scolaires

-Impliquer activement les parents dans l’éducation sexuelle juvénile

-Éviter l’effet de groupe(suivisme) chez les jeunes.